top of page

Retour de Munich! Championnats d'Europe.

Bonjour à tous,


Il y a maintenant une semaine, je terminais mon heptathlon aux championnats d’Europe à Munich ! Il est temps pour moi de revenir sur cette expérience européenne conclue par une 14e place et une place de demi-finaliste.

Un séjour compliqué, et loin de ce que j’avais imaginé. Ma préparation finale avait été un peu tronquée avec une blessure à l’ischio-jambier et le covid 3 semaines avant. Les derniers entraînements se sont cependant bien passés et les sensations étaient meilleures. Arrivée avec l’envie et la détermination, je me suis alors présentée sur la ligne de départ avec quelques incertitudes, mais en étant consciente de l’aventure que j’allais vivre pendant deux jours.

Le 100mhaies, la première discipline, lançait ainsi mon heptathlon, heureuse de mettre les pieds dans ce stade, de voir mon fan-club avec mon nom CAMBOURS en gros, et de ressentir cette folle ambiance allemande ! Terminant avec le 6e temps des athlètes engagées, mon chrono de 13.52 restait honorable même si la frustration de pouvoir faire mieux était présente.


Direction le saut en hauteur, une épreuve point fort que je maîtrise un peu plus au fil des saisons. Malheureusement, mon concours s’arrête à 1m77, les sensations n’étant pas revenues pendant le concours, je me suis retrouvée vite perdue et sans repères. Un peu écrasée par le soleil allemand et par le résultat de mon épreuve favorite, les 6 heures d’attente entre la session du matin et du soir m’auront permis de me remobiliser et de voir le positif de ce début d’heptathlon.

La session du soir, commençait par le lancer de poids, en difficulté tout au long de la saison sur cette épreuve, les petits démons sont venus m’atteindre sur le versant psychologique, passant à côté de mon concours et redescendant alors à la 18e place. Le 200m, m’a permis de regagner 2 petites places avant la fin de la première journée. Malgré un chrono anecdotique par manque de séances sur la discipline et avec quelques restes du covid, j’ai été heureuse de courir dans ce stadium olympique encouragée par le public allemand plus qu’enthousiaste.

Mon interview avec Nelson Montfort après cette première journée a été un moment fort pour moi. Admirative du chemin parcouru, l’émotion m’a un peu envahie lors de ce premier bilan, car bien loin de ce pourquoi je m’étais entraînée et de mes attentes d’athlète. Cependant, la magie des épreuves combinées nous fait dire que rien n’est perdu tant que la dernière épreuve ne s’est pas déroulée.


La deuxième journée commençait aux aurores avec une chambre d’appel à 8h32. Bien réveillée et plus motivée que jamais, l’échauffement du saut en longueur s’est très bien déroulé. Cependant, après trois essais mordus, toutes mes chances d’un bon classement et d’un bon total de points s’éteignaient. Aucun regret sur le saut en longueur puisque c’est véritablement l’épreuve sur laquelle je me suis le plus amusée. Parfois, les victoires sont ailleurs, le plaisir était véritablement présent et c’est aussi ça le sport.

Perdu tout espoir de résultats, je pris la décision de continuer mon championnat pour acquérir le maximum d’expérience. J’ai ainsi envoyé mon javelot à 36 mètres et 31 centimètres, et sans le moindre regret d’avoir tenté de nouvelles choses techniques pendant mon concours. 10h d’attente se sont écoulées avant le 800m, une attente assez longue à gérer émotionnellement, mais une dernière course dans ce merveilleux stade sous les yeux de 55 000 personnes m’a donné la dernière touche d’adrénaline pour courir et me battre sur cette dernière épreuve. Bien partie et bien placée pendant ces deux tours de pistes, le manque d’énergie est apparu à 150m de l’arrivée. Mon corps ne supportant malheureusement pas toute la charge de l’effort physique demandé. Arrivée à bout de souffle, triste et déçue, je suis restée fière du chemin parcouru et de ces deux jours aussi difficiles que riches d’expériences.


Je garde le positif dans ma tête de mes premiers championnats d’Europe chez les seniors, une première expérience européenne hors norme. Merci à tous pour le fidèle soutien, ce fut une belle expérience, malgré les aléas du championnat, j’ai beaucoup appris et repars plus armée que jamais pour les années à venir! Il faut parfois perdre pour pouvoir gagner ensuite, et je reste fière d’être allée au bout de ces 7 épreuves, je pense que c’est aussi comme ça que l’on prépare l’avenir!


A bientôt,

Léonie





11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page