top of page

Retour de Budapest !

Chers supporters,

Après la fin des championnats du monde à Budapest, je suis de retour en terre normande et déjà sur le terrain d'entraînement.

Aujourd'hui, je prends le temps de vous écrire pour vous transmettre mes résultats et vous partager les sensations et émotions procurées par ma participation dans un championnat d'une telle envergure.

Comme vous le savez, la préparation pour ce type de compétition ne se fait pas du jour au lendemain : de longues et nombreuses séances d'entraînement durant la saison ainsi que de multiples soins, des semaines de semi-récupération, des réglages sur les meetings extérieurs et enfin une sortie attendue aux championnats de France pour défendre mon titre et obtenir cette place qualificative pour Budapest. Une saison bien préparée mais qui, entravée par une blessure à l'ischio-jambier et des gènes aux genoux, sera mitigée par ces résultats.

Partant avec la 21ème place des qualifiées pour les Mondes, c'est à ce moment que la préparation finale commence : celle de se sentir à l'aise dans un stade de 36 000 supporters, de faire face à une concurrence de 14 nationalités et de gérer ses propres appréhensions et attentes. Et un premier p'tit coup de stress, à noter, le mercredi en arrivant à Budapest, lorsqu'avec une quarantaine d'athlètes de l'équipe de France nous découvrons que nos valises sont restées à Paris.

Après cette petite mésaventure qui peut paraître minime mais qui est une source de stress, c'est l'heure de prendre la température du stade et de se préparer à assurer sur la scène mondiale. Le stade est impressionnant et flambant neuf, la météo est humide et chaude, les structures d'accueil ont été pensées pour accueillir les athlètes dans les meilleures conditions et ma collection de chouchous est prête pour me suivre à chaque apparition. Autant de facteurs à considérer pour performer ! Après la pluie vient le beau temps, c'est après un bel orage hongrois que la compétition peut commencer le samedi à 11h35, une heure après l’heure initiale. Et c'est parti pour les haies, 13.56s au chrono, 1041 points de marqués, 11ème place sur l'épreuve. Des erreurs techniques qui m'auront coûtées quelques centièmes, mais un heptathlon lancé sans douleur et un temps correct qui me permettent d'aborder sereinement la suite. S'en suit la hauteur avec un meilleur saut à 1m74. Une performance dure à encaisser à 12 centimètres de mon record mais une belle réaction au lancer du poids qui se clôturera avec un jet à 13m39. Cependant la fin de première journée sera moins enthousiasmante avec un 200m plat couru en 25s03 loin de mes temps habituels. Je finis donc cette première journée avec 3581 points cumulés.

La seconde journée commence avec un saut à 6m09 dans le bac à sable ajoutant 877 points au total de la première journée, puis mon record au lancer de javelot avec un jet à 39m07 et enfin un 800m en 2min19s.34. Des temps de courses au 200m et 800m en dessous de mes attentes mais de belles réponses aux lancers et en longueur, de quoi être actrice de mon heptathlon. Un total de 5939 points me plaçant à la 15ème place de ce championnat. Avec cette performance je fais partie des demi-finalistes en championnat du monde, une belle victoire à un an des Jeux Olympiques de Paris, un heptathlon qui reflète les quelques difficultés de ma saison mais qui a été fait avec le cœur et où j'ai donné le meilleur de moi-même. Même si le total est difficile à accepter, il y a un temps pour tout et la prise de recul fera les choses.

Enfin, à l'issue du 800m c'est Katarina Johnson-Thompson la britannique qui remporte la médaille d'or avec un total de 6740 points et 20 points d'avance sur la deuxième favorite Anna Hall l'américaine. Un finish exceptionnel, une aventure humaine avant tout, une épreuve à la fois individuelle et collective et des émotions multipliées par 7 que je n'oublierai jamais et qui m'ont sans aucun doute forgée pour la suite. Ensemble, nous avons clôturé ces deux jours d'heptathlon avec un tour de piste pour saluer l'ensemble de nos supporters présents au stade, nos familles et nos amis.

Aujourd'hui, c'est un tour d'honneur pour vous, merci de me suivre, de me soutenir et de me donner la force pour cette grande aventure à visée olympique,

Léonie


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page